CRESCENDO — Rencontre

Mis à jour : mai 6

12 mars 2021 à 16h — Site de DUNKERQUE

Les artistes Oonagh Haines et Maxime Gillot en sortie de résidence viennent présenter leur travail aux étudiante.s.


18h30, 2019, affiche imprimée, 120 x 176 cm. Photo : Antonin Carette © Oonagh Haines

Oonagh Haines (diplômée Esä, site de Dunkerque)

Je m’intéresse aux constructions sociales et culturelles. Les codes et formalités de

celles-ci forment un terreau que j’utilise pour mes travaux. J’expérimente de nouvelles logiques en détournant le sens des choses, en associant des idées sans rapports entre-elles dans une quête du non-sens. Séduite par le hasard des choses, l’aléatoire et les coïncidences, c’est dans la performance que je me retrouve : pour son rapport direct au temps, à l’espace et aux êtres présents. Il m’importe de générer des expériences collectives partagées, inspirées de cérémonies rituelles notamment. Je réfléchis à des formes de participation et d’interactivité subtiles en me posant, par exemple, la question suivante : « Que peut-on faire à dix personnes qu’on ne peut pas faire seul.e ? ».


Extrait d’une narration de 8 pages - BDC n°11 - Averse © Maxime Gillot

Maxime Gillot (diplômé ESAVL, Liège)

« L’image au service du récit ». C’est à partir de ce principe que je m’applique à explorer les limites de la narration séquentielle, à questionner le potentiel narratif de l’image, à déconstruire les codes pré-existants de la Bande Dessinée et à imaginer de nouvelles voies afin de pouvoir répondre au besoin spécifique de chaque récit. Il s’agit ici de transmettre de l’information évolutive, d’imiter, ou de simuler le passage d’un temps, d’un instant ailleurs. Raconter, sans jamais expliquer, sans basculer dans l’anecdote. Je développe également une réflexion sur l’image et son efficacité. C’est ainsi que ma démarche s’est affublée d’une contrainte supplémentaire, celle d’« aller à l’essentiel ».



CRESCENDO est un projet porté par l’Esä du Nord - Pas de Calais / Dunkerque-Tourcoing (France) en collaboration avec l’ESAVL de Liège (Belgique). Il est soutenu par le ministère de la Culture dans le cadre de l’Appel à Projet CULTURE PRO 2020.