SPRING ODYSSEY — Rencontre

Dernière mise à jour : 29 mars

31 mars 2022 — Salle couleur, Esä, site de TOURCOING.

Par Elise Morin, artiste plasticienne.


À travers la présentation de Spring Odyssey, projet transdisciplinaire mêlant réalité virtuelle, réalité augmentée et biologie, Elise Morin reviendra sur la façon dont elle aborde et questionne de manière sensible les liens entre technique et mutations environnementales.

Ces quatre dernières années, le premier chapitre de SPRING ODYSSEY s’est articulé autour de la création et de la représentation d’une plante résistante à de hautes doses de radioactivité et d'un territoire : la forêt rouge de Tchernobyl, une des zones les plus irradiées de la planète. L’humanité y sera bannie pour les prochains siècles.

La « M-Plant » est née, issue de la nécessité de créer une collaboration tangible favorisant des soins réciproques et permettant d’imaginer la possibilité d’une co-existence inter-espèces réconfortante dans ce monde abîmé. La « naturalité », la place de la science et de la technologie comme nécessaires prismes de lecture y sont questionnés. SPRING ODYSSEY lie intimement les sciences, les arts, la technologie et la philosophie dans un dispositif multimédia proposant un espace entre le réel et le virtuel, une expérience mixte autour de l’invisibilité de la radioactivité et de l’inaccessibilité des corps dans des territoires terrestres ou extra-terrestres. Le secret de la résistance à la radioactivité à haute dose, compétence essentielle pour survivre à une hypothétique colonisation de l’espace ou pour une reconquête du vivant terrestre préoccupe les biologistes et les experts de la NASA.

Article récent :

https://usbeketrica.com/fr/article/la-nature-est-a-la-fois-de-plus-en-plus-invisible-et-de-plus-en-plus-puissante