EMMANUEL LOUISGRAND — Rencontre

Dernière mise à jour : 21 nov.

Mardi 15 novembre 2022 à 18h — Esä, site de DUNKERQUE

Jardin Jet d'eau, sculpture vivante, Dakar, depuis 2014 (toujours en cours) Inauguration en mai 2014, à l'occasion du festival Afropixel 4, pendant la Biennale de Dakar Production : Kër Thiossane

RENCONTRE PUBLIQUE avec l'artiste Emmanuel Louisgrand, ouverte à toutes et tous.


Dans le cadre de son workshop avec les étudiant·es de l'Atelier de Recherche et Création ÉCO, ÉCOLE, ÉCHO, prévu du 15 au 18 novembre à l'Esä, site de Dunkerque.


" Le travail d'Emmanuel Louisgrand appartient à ce type de démarche artistique qui résiste à toute catégorie établie et échappe malicieusement à toute volonté d'étiquetage. Alors même que l'on admet volontiers, et depuis belle lurette, que l'art a fait exploser les notions de médium et s'est échappé des musées et des boîtes blanches, l'idée que l'on s'expose "dehors", et de surcroît avec des outils habituellement dévolus à des pratiques non artistiques, semble encore poser question. Et c'est finalement très bien comme cela, l'évidence en art n'est pas de très bon augure. "

Extrait de Au jardin d'expérimentations. Par Claire Guezengar, 2008. In Ilôt d'Amaranthes, Édition Galerie Tator, 2008.


Emmanuel Louisgrand est professeur d'enseignement artistique à l'ESAAA d'Annecy et mène un’atelier de recherche et de création intitulé « Jardin de Résistance ».


Il grandit à la campagne, d'où lui vient son amour pour la terre. En 1992, il est diplômé de l'École Nationale des Beaux-Arts de Lyon. Après un Post-Diplôme «Art et Design, Paysages et Espaces Urbains» en 1993 à Rennes, il s'installe à Saint-Étienne où il développe sa recherche artistique au sein des jardins ouvriers du Père Volpette. Cette démarche l'amène à travailler sur l'espace public, le jardin et la ville en transition. Ses œuvres, telles que Allégorie du jardin à la française (Istres), L'îlot d'amaranthes (Lyon), La folie du Pav (Turin) ou encore Une pépinière pour la Guérinière (Caen), révèlent des espaces délaissés. Il les redéfinit, leur redonne vie, et une certaine magie envoûte les publics face à ces œuvres en perpétuelle évolution.

 

Workshop JARDIN D'ÉCOLE du 15 au 18 novembre


Pour les étudiant·es de l'Atelier de Recherche et Création Éco École Écho.

Artiste intervenant : Emmanuel Louisgrand

© Julien Pastor

L’espace vert en façade du bâtiment de l’Esä a d’abord été conçu comme un ornement architectural. Il offre, en effet, un écrin verdoyant à ce bâtiment construit après guerre. L’atelier Éco École Écho projette de le transformer en un jardin à destination de l’école et de ses usager·ères. Pour cela, nous dessinerons le futur souhaitable d’un jardin associé à une école d’art. Nous tenterons de mettre en place des espaces de cultures et d’organiser le fonctionnement de cet espace collectif. L’objectif de ce workshop vise à développer la dimension artistique de pratiques de jardinages et inversement. Construire une haie, une palissade, un bac, un assemblage de tuteurs, autant de formes qui permettent une expression, une expérimentation artistique aussi rudimentaire soit-elle. Emmanuel Louisgrand, artiste jardinier, oeuvre depuis plus de vingt ans à cette transdisciplinarité. Entre paysagisme, jardinage et sculpture, installation, performance, ces oeuvres témoignent de la fécondité d’un tel processus et de sa pertinence à l’ère de l’anthropocène. Nous nous appuierons sur son expérience pour réaliser ce jardin : entre oeuvre collective, lieu d’art et surface cultivable.