TERRITOIRES EN EXPÉRIENCE(S)- Conférence de Pascal Nicolas-Le Strat

Jeudi 10 octobre à 16h30 - Esä, site de Dunkerque

Le Colisée , Môle 1, Dunkerque © En Rue


Rencontre avec Pascal Nicolas-Le Strat et les membres du collectif En Rue , pour parler de  la recherche-action .

"...L’après-midi, nous partirons en groupe dans le quartier et ses abords afin de repérer les espaces disponibles pour y créer et installer des jardins. Ce travail de repérage est essentiel. Un citoyen émancipé est un citoyen qui « mène l’enquête », qui s’informe de manière indépendante et qui se forge une opinion après être allé « voir », après avoir éprouvé concrètement la question et fait l’effort d’observer, de découvrir et de comprendre." En pratique, Pascal Nicolas-Le Strat, 7 octobre 2018

Une permanence de recherche Notre équipe est composée de Martine BODINEAU, docteure en sciences de l’éducation, Pascal NICOLAS - LE STRAT, sociologue, professeur en sciences de l’éducation, responsable du laboratoire Experice (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis) et Louis STARITZKY, doctorant, chercheur en sciences sociales. Nos recherches s’inscrivent dans l’axe « Territoires en expérience(s) » du laboratoire Experice (Expérience, Ressources Culturelles, Éducation) et dans le réseau des Fabriques de sociologie. « Territoires en expérience(s) » (laboratoire Experice) réunit des recherches qui abordent les territoires à partir, d’une part, de l’expérience que les habitants et citoyens en développent et, d’autre part, des initiatives collectives qu’ils prennent pour contribuer à leur fabrication. Le territoire est donc principalement abordé comme un espace d’expérimentation et d’apprentissage, propice au développement d’une « capacitation » citoyenne. (...) Notre équipe inscrit son travail dans la filiation de la recherche-action et des démarches apparentées (recherche-expérimentation, recherche collaborative). Dans le cadre du projet En Rue, nous développons une « permanence de recherche », à savoir un travail de recherche en continuité, se développant dans la durée et réengagé à l'occasion de chaque chantier. Cette approche est en affinité avec ce que Patrick Bouchain, Sophie Ricard et Edith Hallauer nomment « permanence architecturale », au sens où l’architecte se familiarise avec les lieux et tend à y devenir, pour un temps donné, un habitant familier, ordinaire.

https://www.makery.info/2018/10/09/dunkerque-le-collectif-en-rue-fabrique-avec-les-habitants/

Tous publics - Gratuit