Journée d’étude Hyper.Local # 2 — 13 mai 2019 — Amphithéâtre du Campus Arts Plastiques — Tourcoing

ESÄ Dunkerque-Tourcoing / Site de Tourcoing

36 bis rue des Ursulines Tourcoing

Amphithéâtre du Campus Arts Plastiques

Journée d’étude Hyper.Local # 2

Lundi 13 mai 2019

Images codes récits / Art design et société

L’Unité de Recherche « Hyper​.Local » est la concrétisation d’une relation entre trois écoles supérieures d’art au titre de la recherche. Ce travail a été mené à travers des objets d’étude différents et complémentaires, essentiellement développés par chaque établissement selon les options qui les spécifient sur le territoire régional : Option Art (Ésä Dunkerque-Tourcoing et Ésad Valenciennes) ; Option Design (Ésad Valenciennes) ; Option Communication (Ésac Cambrai).

Les étudiants accompagnés par leurs enseignants participent à des projets prospectifs qui redéfinissent les rapports du créateur à son environnement. Les projets développés dans le cadre de la formation des écoles supérieures d’art répondent donc à une situation complexe, où les grands enjeux sociétaux actuels s’inscrivent dans un territoire en transformation. Cette Unité de Recherche donne par ailleurs une cohérence et une pertinence à l’ensemble des objectifs scientifiques des DNSEP. Elle compose les exigences et spécificités de la recherche dans les écoles d’art avec une volonté de former des créateurs à la fois sensibles, imaginatifs et innovants, dans tous les domaines de la création. Elle réunit des chercheurs, académiques, artistes, designers, qui développent les axes de recherche spécifiques à chaque école.

Hyper​.Local a la vocation d’interroger, de comprendre et d’expérimenter les pratiques qui impliquent des rapports d’échelle critiques et des créations situées entre «local» et «global», «micro» et «macro», «moléculaire» et «molaire», «topique» et «cosmique». Cette orientation générale privilégie plus particulièrement le point de vue «hyper local», mais pour se replacer là où les enjeux esthétiques, économiques, sociaux et politiques mondiaux se rencontrent pour prendre un sens vécu, partagé et discuté, c’est-à-dire au niveau de la singularité plurielle des lieux.

hyperlocal.es

PROGRAMME

NB : Chaque intervention de 20 minutes sera suivie d’un temps d’échange avec la salle.

10 h 00 / Accueil des participants

10 h 30 /

Mot d’Accueil : Martial Chmielina - Directeur du site de Tourcoing

Introduction : Nathalie Poisson-Cogez / Coordinatrice recherche et professionnalisation à l’esä Dunkerque-Tourcoing

10 h 45 :

PRIST. Un Programme durable.

Silvain Vanot / ESÄ Dunkerque-Tourcoing

Depuis 2015, le Programme de Recherche Images, Sciences et Technologies (PRIST) développé au sein de l’ESÄ établit des relations entre arts et sciences. Cette année le sujet abordé est l’atmosphère. Au fil des journées d’étude, des visites de laboratoires (Labex CaPPA et UGSF), des interventions d’artistes, de chercheurs et de philosophes et des workshops, les quelques vingt élèves impliqués, en association avec des étudiants-ingénieurs de Polytech’Lille, ont développé autant de projets personnels présentés lors de l’exposition Air fictions, particules en suspension. Comme chaque année, un catalogue enrichi de textes originaux écrits par tous les intervenants permet de garder une trace tangible de l’important travail de recherche et de production fourni en quelques mois.

11 h 15 :

ESPACE(S) 360°/VR : Narrations et dispositifs scénographiques dédiés - V1

Christelle Lidl / ESAD Valenciennes

Volet 1 du projet de recherche ESPACES(S)360/VR. Cette année deux axes

ont été développés en parallèle abordant l'un le potentiel

scénographique de l'expérience immersive, l'autre la création d'outils

dédiés aux artistes pour la réalisation de scénarios et scénographies

360/VR. Le projet de réalité mixte ATLAS développé par les artistes Yann

Deval et Marie Losseau a servi de support de réflexion et

d'expérimentation au premier axe. La proposition scénographique réalisée

avec les artistes a interrogé l'incorporation du spectateur dans

l'expérience immersive par l'exploration cartographique de l'espace

d'exposition, ainsi les relations entre l'objet réel et son corrélat

virtuel. En parallèle dans le cadre du partenariat avec les laboratoires

CRISTAL et GERIICO ( Groupe d'études et de recherches interdisciplinaires en information et communication de l'Université de Lille), des outils informatiques dédiés combinant films 360 et VR ont été créés sur la base des contenus des projets artistiques

conçus par les étudiants de l'ESAD de Valenciennes. L'interrogation a

porté sur le potentiel scénaristique de l'interaction et de la

téléportation par le regard dans l'espace VR.

11 h 45:

New Hoarders / Retour aux sources : la création numérique reconsidérée

Mark Webster, Caroline Tron-Carroz, Keyvane Alinaghi / ESAC Cambrai

La recherche de l’Ecole supérieure d’art de Cambrai se restructure autour deux programmes de recherche complémentaires :

- New Hoarders mené par Caroll Maréchal, enseignante à l'Esac Cambrai, doctorante à l’EHESS et chargée de recherche au Cnap, et Mathias Schweizer, graphiste et enseignant de design graphique à L’Esac. Ce programme interroge la place et le statut du design graphique au sein des collections. Il réinterroge les notions d’archives, de documents, d’œuvres via ce domaine de la création dont les objets échappent aux classifications et aux systématisations, et défient les opérations de collecte, de catalogage, de conservation. Il tente ainsi de retracer une certaine histoire du design graphique et de sa représentation institutionnelle. Depuis 2016, plusieurs projets (expositions, publications, workshops, etc.) ont été réalisés au sein de ce programme avec différents partenaires. En 2019-2021, le programme s’axera sur le Centre de Création industrielle (CCI) où le design graphique en France a trouvé son point d’ancrage institutionnel entre 1969 et 1990.

- Le nouveau programme de recherche Retour aux sources : la création numérique reconsidérée, mené par Keyvane Alinaghi et Mark Webster, enseignants en multimédia à l'Esac et Caroline Tron-Carroz, docteure et enseignante en histoire de l’art à l'Esac, amorce une réflexion sur l’utilisation de logiciels uniformisés, sur la création via le code, le partage et la sauvegarde des œuvres numériques. L’école d’art constitue un lieu privilégié pour réenvisager ces pratiques et ces domaines, étant largement relayés à la fois dans les travaux graphiques des étudiants mais aussi dans les écrits qui les accompagnent.

La présentation de ces deux lignes de recherche permettra de mettre en évidence les actions concrètes (expositions, publications, festivals) ainsi que les partenaires régionaux et nationaux qui les soutiennent.

12h15- 14h: Pause Déjeuner

14 h 00 :

Les Sens Mineurs

Gilles Froger / ESÄ Dunkerque-Tourcoing

Ce programme s’est donné pour objet l’étude des sens dits mineurs (toucher, goût, odorat), tels qu’ils sont représentés ou mis en oeuvre dans l’art contemporain. Construite sur un dialogue entre histoire de l’art et critique d’art, elle invite des artistes et des chercheurs de l’ESÄ, de l’Université de Lille (Sciences Humaines et Sociales et Sciences et Technologies) ou d’ailleurs à explorer tel ou tel de ses aspects faisant l’objet d’un programme annuel ou bisannuel. Elle articule un séminaire, des workshops, des journées d’étude, des expositions et des publications. Le programme engagé depuis la rentrée 2016 s’intitule « La dimension olfactive ». Il a accueilli, lors de workshops et d’expositions, plusieurs artistes, dont Julie C. Fortier et Boris Raux, et, au cours d’un séminaire mutualisé et d’une journée d’étude, de nombreux chercheurs intervenant dans plusieurs domaines (histoire de l’art, musicologie, littérature, communication, glycobiologie). Dans le cadre de ce programme, des productions d’étudiants réalisées dans les ateliers d’artistes de l’ESÄ (Son, Livres d’artistes) font l’objet d’expositions.

14 h 30 :

Art et olfaction

Annick Le Guérer

Docteur de l’Université, anthropologue et philosophe, spécialiste de l’odorat, des odeurs et du parfum, chercheuse associée à LIMSIC, Université de Bourgogne

Pendant des siècles, l’odorat a été considéré en Occident comme un sens négligeable et encore mieux – comme incapable de donner naissance à un art ! En janvier 2012, a eu lieu un événement considérable pour le monde de la parfumerie. Le Ministère de la Culture « se mettait au parfum » et me demandait d’organiser dans la galerie de Valois une exposition consacrée aux parfumeurs. À cette occasion, il envisageait de décorer plusieurs d’entre eux de l’Ordre des Arts et Lettres. Malgré la position de la Cour de Cassation qui, en 2008, leur a refusé cette consécration, les parfumeurs créateurs réaffirment avec force que la parfumerie est un art et les artistes contemporains font de plus en plus appel aux parfums et aux odeurs dans leurs œuvres.

Commissaire scientifique de nombreuses expositions sur le parfum, Annick Le Guérer a publié notamment :

LES POUVOIRS DE L’ODEUR (François Bourin, 1988, Odile Jacob,

1998, 2002, 2012, 2017)

100 000 ANS DE BEAUTÉ (en collaboration, Gallimard, 2011)

L’OSMOTHÈQUE, SI LE PARFUM M’ÉTAIT CONTÉ (Le Garde Temps, 2010)

QUAND LE PARFUM PORTAIT REMÈDE (Le Garde Temps, 2009)

LE PARFUM DES ORIGINES À NOS JOURS (Odile Jacob, 2005)

SUR LES ROUTES DE L’ENCENS (Le Garde Temps, 2001)

HISTOIRE EN PARFUMS (Le Garde Temps, 2000)

15 h :

Le Musée vivant (programme Work)

Cyril Crignon / ESÄ Dunkerque-Tourcoing

« Prefab Lab » est le fruit des recherches qu’ont menées les étudiants dunkerquois de l’ESÄ dans le cadre du « Musée vivant ». Ce séminaire d’esthétique s’inscrit dans la ligne WORK, qui fut inaugurée à Dunkerque en 2017 à dessein de fédérer les enseignements du second cycle autour de questions liées au monde du travail, à son évolution, aux représentations qui en sont données, ainsi qu’aux ressemblances et aux différences que le monde de l’art accuse avec lui.

Le « Musée vivant » puise à une source de la réflexion muséologique relativement méconnue de ce côté-ci de l’Atlantique. Il s’agit de la philosophie du pragmatisme, dont l’inspiration nous amène à imaginer des formes de présentation intégrant l’art à la vie que nous vivons dans nos sociétés industrielles ou post-industrielles. Considéré comme un fait culturel global, l’art a, dans cette perspective, vocation à fonctionner comme le vecteur d’une citoyenneté éclairée, et d’une démocratie plus participative que spectatorielle. Les étudiants furent alors invités à réfléchir aux manières dont un espace d’exposition est susceptible de produire des connaissances, en médiatisant la perception et la compréhension que nous pouvons avoir des œuvres. Le thème autour duquel s’est recentré le projet fait écho à la halle AP2, — cet atelier de préfabrication des anciens chantiers navals du port de Dunkerque dont le FRAC Grand-Large est, comme on sait, le bâtiment jumeau et directement attenant. Le thème a présidé au choix des œuvres ici rassemblées et orientées en direction d’une interrogation de notre condition post-industrielle. La mise en œuvre de ce projet d’exposition a bénéficié du concours de l’artiste anversois Wesley Meuris.

15 h 30 :

THE EXTENDED GAZE - 5-day workshop on exhibiting structures

Wesley Meurris - artiste invité

During this talk Wesley Meuris will share his experiences of working with

students in the setting and with the conditions of an exhibition space.

FRAC Nord-Pas de Calais was for 5 days the environment where students

could reflect on the features of the space and on how an institutional

collection could be activated and/or seen through a different eye. The

Extended Gaze – workshop, intends to examine the ‘exhibitionality’ of

space and objects. The phenomenon (or act) of exhibiting is not only

devoted to display objects in museums and exhibition spaces, but expresses

also a longing in producing knowledge, mediating perception and

understanding, collecting and archiving the past and future,… . The

deconstruction of a common way of looking might lead to another

perceptions and/or use of art objects in space. The extended gaze puts

light on ways of seeing, whether it is by revealing, responding,

rearranging or appropriating. Thoughts and propositions have been

visualised through actions, drafts, scale models, scripts,… Eventually a

project was realised in further collaboration with FRAC and together with their mentor Cyril Crignon

Wesley Meuris est un artiste anversois né en 1977 qui prend, avec la ténacité d’un archiviste, les formats, les institutions et les savoirs de l’exposition pour objets de spéculations plastiques. Il en ressort dessins, sculptures et installations faisant de choses qui, à première vue, pourraient passer pour des dispositifs de présentation d'œuvres ou d'autres artefacts, des œuvres d'art en soi. L’artiste, qui déclare que « (son) but n’est pas de montrer le contenu mais le contexte et la structure qui l’exposent », interroge nos façons de voir les choses, en tant qu’elles document une histoire culturelle du regard qu’elles ont vocation à réguler et à conditionner, autant que nos mouvements et nos comportements.

16 h :

Métropolisation vs Biorégion urbaine. Perspectives de recherches et de pédagogies

Richard Pereira de Moura - ESAD Valenciennes

La notion de biorégion urbaine est intervenue comme champ de recherche pouvant favoriser l’interaction sociale et écologique que recouvre le design écosocial. A la suite de l'université d’automne « L’enseignement de la biorégion. Learning from the bioregion » événement fondateur de cette orientation, la journée d'étude « Crash Metropolis : design critique, biorégion urbaine et renouveau des territoires » a interrogé la portée du design écosocial comme opérateur critique de la logique triomphante de métropolisation des territoires. Les contradictions en termes de polarisation économique, d’injustice sociale, d’exclusion urbaine ou encore d'empreinte écologique soulevées par la métropolisation impactent directement le rôle des créateurs, designers, artistes, architectes en tant que destinataires, mais aussi et surtout en tant que contributeurs de ces régimes d’attractivité et de polarisation. Considérant le lien spécifique entre recherche et pédagogie dans les écoles d’art, cette critique des formes de gouvernementalité des territoires s’opère à la fois par les activités de recherche, dans la nature et dans la forme des enseignements, mais aussi par les productions des étudiant.es.

16 h 30:

MIGRATION-MURMURATION / programme “Art et Cité”

Wilfried Dsainbayonne - Julie Gaubert - Amine Haddadi - Stanislav Kurakin - Benoît Ménéboo - Honorine Pardon - Nathalie Poisson-Cogez - Paul Ralu - Emmanouil Zervakis /ESÄ Dunkerque-Tourcoing

Ce programme lancé en septembre 2016 interroge les questions liées aux frontières terrestres, maritimes et spatiales en lien aux paysages de la mondialisation ; les flux migratoires que les situations géopolitiques actuelles engendrent ; le rapport à l’altérité que ces mouvements de population génèrent dans différents territoires. Dans le cadre d’une convention de coopération culturelle de co-production et de recherche l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Toulon Provence Méditerranée (ESADTPM) et l’Ecole supérieure d’art du Nord-Pas de Calais (Dunkerque-Tourcoing) ont réunies depuis trois ans une vingtaine d’étudiants, d'artistes associés et d'enseignants artistes et théoriciens pour participer à plusieurs workshops. Mis en situation sur différents terrains d’expérimentation, les participants ont été invités à questionner leurs propres modes opératoires ; à mettre en œuvre des protocoles ; à envisager la réalisation d’objets matériels ou immatériels qui permettent la mise en partage de ces expériences humaines. En 2017, dans le cadre de l’appel à projet recherche, le programme MIGRATION-MURMURATION a obtenu le soutien du Ministère de la Culture pour deux années. L’alternance de journées d’étude avec des temps d’expérimentations et workshops de terrain permet de rester au plus près d’une recherche-création et de mettre en partage ces différentes investigations avec d’autres équipes de recherche travaillant sur des objets similaires dans le champ artistique mais aussi dans celui des sciences humaines.

17h: Pause

17h30: Vernissage de l’exposition

  • Instagram - Black Circle
  • Instagram - Gris Cercle
  • MEDIAPART 2
  • facebook

SITE DE DUNKERQUE
    5 bis rue de l'Esplanade
    59140 Dunkerque
    +33 (0)3 28 63 72 93
 

 

SITE DE TOURCOING (SIÈGE)
    36 bis rue des Ursulines
    59200 Tourcoing
    +33 (0)3 59 63 43 20

CONTACT

MENTIONS LÉGALES

L’École Supérieure d’Art du Nord-Pas de Calais / Dunkerque-Tourcoing est un EPCC - Établissement Public de Coopération Culturelle pour l’enseignement supérieur et la recherche en art. Il est constitué depuis 2011 entre les Villes de Dunkerque et de Tourcoing, l’État et la Région Hauts-de-France.

L’Esä est une école supérieure publique habilitée par le ministère de la Culture et de la Communication. Elle est membre de l’Association Nationale des Écoles d’Art (www.andea.fr) et de 50°Nord-Réseau transfrontalier d’art contemporain (www.50degresnord.net).